20 août 2016

Les petits bonheurs.


Le mois d'Août bat son plein et les publications vont être très rares ce mois-ci. Je suis au Mans depuis le début du mois et le Japon n'y est malheureusement pas vraiment présent. C'est l'occasion de faire un petit article sur le quotidien qui n'en reste pas moins sympathique.

J'adore le mois d'Août, je crois que c'est mon mois préféré. On y admire les plus beaux ciels dégagés de l'année, surtout à la campagne. Et le beau temps y est majoritairement beaucoup plus affirmé qu'en Juin et Juillet souvent plus frileux. C'est toujours plus agréable pour barboter dans la piscine (il faut évidemment que je publie cet article un jour de pluie) !


Chose qui n'était pas arrivé depuis bien 10 ans, je squatte un mois entier en famille, chez mon père et mon frère. Les deux vivent dans la même propriété, le Pôle Européen du Cheval. C'est un haras et un grand complexe de compétition équestre. Cette semaine, il accueille d'ailleurs les championnats du monde de voltige. L'ambiance, internationale, est incroyable : des drapeaux partout, des jeunes athlètes pleins de vie et des discussions dans un grand nombre de langues différentes. Là aussi, il manque le Japon qui ne semble pas avoir d'équipe de voltige.

Le cheval c'est trop génial c'est le milieu duquel je suis issue. J'ai fait près de 18 ans d'équitation mais ne me suis jamais intéressée à la compétition. J'ai d'ailleurs abandonné ce sport lorsque j'ai commencé mes études à Paris il y a 11 ans. Cela ne m'a jamais manqué mais je prends toujours beaucoup de plaisir à regarder les épreuves de compétitions lorsque je rentre à la maison.


Les préparatifs du mariages touchent à leur fin : nous avons repeint la brasserie qui accueillera le dîner, nous continuons de découper, de coller et d'assembler les guirlandes, travaillons les typographies des différents petits panneaux indicateurs. Pour l'instant, pas vraiment de pression et toujours autant de plaisir. Cela me fera sans doute tout bizarre de ne plus rien avoir à préparer une fois le mariage passé. Je suis impatiente d'y être, de faire la fête avec tous les amis rassemblés et même si un léger stress se fait sentir à l'idée de traverser l'église devant tant de monde, j'ai hâte !


Cette semaine, je suis allée découvrir la cuisine du salon de thé Takayanagi (au Mans) : tenu par des japonais, il revisite la pâtisserie française avec des saveurs japonaises. Le midi, ils proposent également un déjeuner ! Cela fait des mois et des mois que je surveillais leurs actualités sur Facebook et Twitter, il me tardait d'aller enfin goûter leurs produits. Je vous prépare un petit article pour très bientôt à ce sujet.
C'est le seul restaurant japonais digne de ce nom dans les parages. Visiblement, les vrais restaurants japonais ont une durée de vie terriblement courte dans cette ville... Les gens semblent préférer les sushis douteux des faux restaurants japonais pas folichons.
J'ai écumé internet à la recherche d'événements, expositions ou association un minimum active en rapport avec le Japon. C'est un désert de tristesse ! J'en suis à un peu plus de la moitié de mon séjour et je suis déjà terriblement en manque.

Instagram est passé aux stories, sa propre version de Snapchat. Moi qui n'aimais pas du tout cette application, j'étais frustrée de louper le partage quotidien futile de beaucoup de personnes qui désormais commencent à revenir partager tout cela sur Instagram.Ô joie !
Ca m'éclate aussi beaucoup, je me sens plus libre de partager des imbécilités sans pourrir mon flux et spammer la planète entière. Mes débuts y sont encore timides mais j'ai beaucoup d'idées pour mon retour sur Paris.


Vous aimerez peut-être

2 commentaires:

  1. un petit post qui fait du bien :)
    www.fashionisweak.com

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi fait de l'équitation étant plus jeune, mais juste pendant trois ans! J'en garde de bons souvenirs.

    Bonne fin de préparatifs pour ton mariage, ta couronne est très jolie!

    RépondreSupprimer

Copyright Eugénie Rossi. Fourni par Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.