28 juin 2016

Dorayaki party pour la TV japonaise


Il y a deux mois, j'ai eu l'occasion de participer à une interview pour la TV japonaise. C'est Noella qui m'a partagé ce plan, et si au départ j'avais un peu d'appréhension à l'idée d'être face à une caméra, l'expérience a été très sympathique ! J'avais en tête l'expérience mitigée de Bénédicte du blog Béné no Fukuoka, et redoutais beaucoup le déroulement des interviews à la japonaise. Je m'arrange pour ne jamais m'arrêter quand la TV française fait des micro-trottoirs, et les quelques fois où ça rate, j'ai l'impression d'être la dernière des débiles à répondre des choses stupides avec un regard perdu !
Bref, j'ai eu envie de progresser un peu contre moi-même, alors j'ai accepté, pour voir !

L'idée était de faire une interview en relation avec le film récemment sorti au cinéma "Les délices de Tokyo" que je ne vous présente plus ici tant on en entend parler partout depuis sa sortie. Il fallait de préférence aimer les dorayaki et la pâtisserie japonaise en général. C'est en discutant avec le responsable que j'ai appris que l'équipe avait prévu de venir chez la personne interviewée et de la filmer en train de réaliser des dorayaki. J'avoue avoir hésité à la lecture de cette consigne sacrément intimidante... Mais après tout, puisque je partage des recettes à tout va sur le blog, il aurait été stupide de faire la timide, surtout qu'ils ne montreraient sûrement pas grand chose au final ! J'ai donc accepté et proposé à quelques copines de venir passer la journée à la maison pour l'occasion. Le choix n'a pas été difficile : cela faisait un bout de temps qu'Adeline du blog Magic Octopus, Alicia du blog The white whisker et moi devions nous revoir. J'ai également invité l'une de mes meilleures amies, Charlotte.

L'interview a été fixée à un Mardi. J'ai donc eu le Dimanche pour tenter une préparation d'anko (pâte de haricot rouge sucrée) maison. J'avais essayé plusieurs recettes mais elles étaient beaucoup trop sucrées à mon goût. En est ressortie une pâte moins sucrée qu'à l'accoutumée et donc moins écœurante. Malheureusement, sa texture était un peu trop farineuse. Comme cela prend plus d'une demi-journée à faire, je n'avais pas le temps de recommencer...


Le jour du tournage

L'équipe TV est arrivée aux alentours de midi. Les copines sont arrivées au compte-goutte. Nous avons pris le temps de déjeuner tous ensemble et c'était très sympathique. Cela m'a aidée à me détendre un peu car j'étais plutôt stressée : je déteste me faire remarquer, être mise en valeur ou parler de choses sérieuses face à un groupe de personnes. Pour rigoler, je suis souvent présente, mais quand il s'agit d'avoir une quelconque responsabilité publique, il faut m'oublier tout de suite. Cette angoisse me poursuit depuis toute petite et j'essaie de la combattre au fur et à mesure des années. Lentement, je pense que je progresse. Ce moment de discussion décontractée était donc primordial pour moi, d'autant que j'étais l'hôte et que je me devais de recevoir au mieux tout ce petit monde.


Puis nous avons commencé ! Devant la caméra, j'ai entrepris de fabriquer la pâte à pancakes des dorayaki. Une chance que cette recette soit assez facile à faire et que j'en ai une inratable dans mes carnets ! Un peu à la façon des émissions de cuisine, j'ai donc pesé, manipulé et touillé avec ce que j'espérais être la plus grande délicatesse. J'étais intimidée alors je n'ai pas eu le réflexe d'expliquer ce que je faisais à la caméra et je n'ai même pas réussi à regarder vers elle...
A la fin de la recette, les copines ont fait mine d'arriver chez moi. Alicia avait complètement oublié de remettre ses chaussures, heureusement la magie du cadrage offre la possibilité d'éviter ce genre de faux raccord ! S'en est suivi une petite scénette ou j'explique ce que sont les dorayaki et "comment il faut les préparer". Instant "Actor studio" plein d'émotion, de dandinement et de spontanéité !
Pendant cette discussion fictive, nous avons émis l'idée de faire les dorayaki toutes ensemble sur une machine type Crêpe party, avançant l'argument que ce serait bien plus convivial et que cela amuserait sans doute les japonais qui nous regarderaient.


L'idée n'a pas été la meilleure ! Les pancakes ont subi une cuisson mouvementée. Comme nous n'arrivions pas à régler le thermostat avec précision, la majorité des dorayakis étaient trop cuits et secs. Nous avons camouflé les dégâts comme nous pouvions, oubliant complètement la caméra qui immortalisait notre échec culinaire et notre mauvaise foi !
Evidemment, la piètre qualité des dorayaki n'a pas eu raison de notre bonne humeur et nous avons passé un excellent moment. Cela ne m'a pas empêchée, le lendemain matin, de vouloir contrer le mauvais sort ! J'ai repréparé de la pâte à dorayaki pour finir l'anko. A la poêle, la cuisson s'est parfaitement déroulé. Alors je ne résiste pas à l'envie de vous partager les photos.

Le résultat en vidéo

Deux mois plus tard, nous avons pu voir ce qu'avait donné notre demi-journée et notre fail culinaire en images.
J'ai été rassurée de voir le pâtissier de Walaku s'exprimer au sujet du dorayaki, et que ce soit lui que l'on observe à la réalisation. Ouf !
Notre intervention est très courte mais très marrante ! On voit bien le moment "Actor studio" avec un petit point Ethno sur "la bise en France" (merci de lire ces mots en chantant tel un slogan magique) et notre dorayaki party complètement ratée. Ils ont d'ailleurs gardé la pire des cuissons de pancakes ! Un doublage rigolo pour Adeline et une once de mignonceté pour Alicia, et le tour est joué !


C'était très drôle de voir qu'ils parlent de filles qui se font carrément des après-midi dorayaki en France depuis le succès du film. Certes, je suis totalement du genre à faire ce genre de choses avec mes copines, mais là c'était le brief de l'interview !


J'en garde en tout cas un très bon souvenir et cette expérience me donne envie de tâter davantage à la vidéo. Les gifs me plaisent déjà beaucoup et je me dis qu'à partir de Septembre, j'aurai plus de temps pour développer les activités du blog. Passer à la vidéo peut être une option rigolote et enrichissante. Qu'en pensez-vous ? 



Mon passage à la Télévision Japonaise (TV Asahi... par little-eko

Vous aimerez peut-être

19 commentaires:

  1. Oh bravo pour ton passage à la TV japonaise! Vous êtes mignonnes toutes à la "réunion dorayaki entre filles". ^^
    Oui moi ça me plairait de voir tes réalisations en vidéos!

    RépondreSupprimer
  2. Aaaah super !! :D Super article avec une pointe d'émotion ^^ Et je suis ravie d'en apprendre plus sur toi, et je peux te dire que je suis exactement pareil, je déteste être mise en valeur en groupe et parler devant plusieurs personnes de choses sérieuses ! La vidéo m'aide beaucoup pour ça et fait effet de "thérapie" en fin de compte :D

    Moi je te dis, je suis super impressionné par ce que tu as fait ! :D Je ne serai pas du tout à la hauteur donc dès le début je t'ai admiré pour avoir accepté le challenge ! ^^

    Mais en tout cas c'était super marrant avec la machine ! Je crois qu'on a vraiment bien fait car c'est des bons souvenirs quoi ! ^^

    Je dis oui pour la vidéo ^^ Et je crois qu'on devrait faire une alliance des passionnées du Japon en France x)

    Des bisouus ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement quand je te vois progresser, je me dis que faire des vidéos pourrait me faire le plus grand bien, à la manière d'une "thérapie" ! :) Ca m'encourage de voir ton évolution au fil des mois.

      Supprimer
  3. J'ai adoré lire cet article que j'attendais avec tellement d'impatience. Ca à l'air super sympa je suis trop jalouse !! J'aurais voulu participer aussi (pour la party, pas forcément pour la télé haha).

    Si tu aimes, je te conseille de mettre soit de la margarine / beurre soit du fromage frais dans tes dorayaki (avec l'anko of course) c'est trop trop bon.

    Par contre fait attention à la vidéo car la TV japonaise est TRES regardante sur les mises en lignes et à la plainte facile. Si il n'y a pas d'autres vidéos importantes sur la chaîne ça va mais sinon c'est courir le risque de tout perdre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de dire : OUI pour la vidéo ^^Un grand OUI :)

      Supprimer
    2. Merci pour l'info sur les TV japonaises, je leur avais demandé si nous pouvions uploader pour partager, ils nous avaient dit oui, mais rien d'officiel... Du coup j'imagine en effet qu'on risque de nous contacter bientot pour la retirer. Heureusement Adeline a créé la chaine Dailymotion juste pour ca donc nous ne perdrons rien.

      J'essaierai à l'occasion avec du fromage frais, ou pourquoi pas du beurre. Mais je déteste la margarine ! Je te dirai ce qu'il en sera :D

      Je t'aurais trop proposé de refaire une dorayaki party mais tu es malheureusement un peu trop loin. Si tu comptes repasser quelques vacances en France un jour, c'est jouable en revanche !

      Merci pour ton encouragement à la vidéo :) Je vais réfléchir au concepte durant l'été.

      Supprimer
  4. Génial !!!!!! c'est la classe un peu de passer à la TV japonaise, les doublages sont trop marrants.
    Je dis oui aussi pour les vidéos, ce serait super de te voir vloger un peu la !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vlog m'intéresse beaucoup aussi ! J'espère que ce sera rigolo si je me lance :)

      Supprimer
  5. Ahhh j'attendais ce petit article avec impatience !
    Je dis oui comme tout le monde à la vidéo, vous êtes toutes super dessus :). C'était vraiment une bonne expérience pour vous.
    Bon je n'ai pas pu m'empêcher de rire en voyant l'anecdote d'Alicia qui n'a pas remis ces chaussures x).
    Et je suis d'accord avec elle, faisons une alliance des passionnées du Japon :D !
    Des bisous et à bientôt j'espère ;)

    RépondreSupprimer
  6. O purée, c'est trop classe ! Une super expérience dis-moi ! Par contre, de là à imaginer que toutes les nanas françaises font des après-midi dorayaki, alors que certaines ne savent même pas faire de crêpes ! mOuahaha ! Mais moi je veux bien en être la prochaine fois ^^ Bravo en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, tout le monde ne sait déjà pas faire de (bonnes) crêpes, alors des dorayaki... Et cela dit, à regarder notre résultat, on aurait le droit de douter sur notre capacité à faire des crêpes !

      A l'occasion si tu passes sur Paris ou moi dans la Drôme (c'est ca ?), on pourrait en profiter :)

      Supprimer
  7. Styléééééé ! +1 pour les vidéos.

    RépondreSupprimer
  8. Vous êtes toutes les trois adorables ! Le pauvre pâtissier dans le reportage a l'air crevé x)

    RépondreSupprimer
  9. Oh la la je vois tellement ce que tu veux dire pour la timidité. J'avais aussi essayé de la vaincre, quand des Japonais étaient venus me photographier chez moi (reportage sur les petites françaises qui faisaient des Bento). Ils avaient été adorables, mais j'ai complètement perdu mes moyens.

    Alors je te félicite d'autant plus, d'une timide à une timide, je t'ai trouvée très "videogénique" et naturelle. Bravo !
    Et au passage, merci pour la découverte de The White Whisker ! Son blog est à tomber et dès que je rentre à Paris, je vais direct boire le thé chez Marie-Antoinette ^_^ !

    Ah et aussi demain je vais à mon premier vide grenier de la saison, j'ouvre grand les yeux pour du bleu et du jaune !

    Ok, j'arrête mon roman ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as écrit un article sur le reportage ou tu as vu le résultat final ? Je suis trop curieuse de voir ca !

      Bonne saison de chasse aux assiettes. Si tu trouves des merveilles préviens-moi ! Et tu peux écrire des romans tant que tu veux ici voyons !

      Supprimer
    2. C'est THE article que je n'arrive pas à écrire. Je fais un blocage et je remets ça à plus tard depuis... 2012 ! Haha ! Mais je vais le faire un jour, il faudrait juste que je scanne le magazine et que je trouve comment traduire le texte. Je me fixe la deadline de 2020 :D

      http://www.monbentovegetarien.com/2012/10/19/des-japonais-dans-ma-cuisine/ : J'avais quand même rédigé ça "à chaud", avant d'avoir reçu le magazine.

      Pour les assiettes, j'ai trouvé un joli jaune je crois, et maintenant, je suis à l'affût de bleu (tu as un bleu préféré/souhaité ?). Et à ce sujet, j'ai aussi pensé à une proposition pour toi. Je te raconterai ça sur facebook.

      Supprimer
  10. Je n'arrivais pas à commenter depuis mon mac, je ne sais pas ce qu'il se passe !
    Encore merci d'avoir pensé à nous et de nous avoir accueillies chez toi. J'ai vraiment été ravie de vivre cette expérience avec toi et les filles. C'était vraiment sympa et si c'était à refaire je n'hésiterais pas ♡

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir,
    je suis ravie de tomber sur cet article, j'ai vu le film bien sûr et curieuse depuis de pouvoir en déguster. L'article est très bien écrit et passer devant une caméra n'est pas chose aisée apparemment, mais Béné en avait déjà parlé sur son blog. Où trouver des dorayakis à Paris?

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu cet article avec un peu de retard (j'ai une liste d'articles sauvegardés très longue!!)

    C'est trop cool qui tu aies pu vivre cette expérience, ça a dû être très sympa et vous avez dû bien vous amuser! :) Ça donne envie de se lancer dans la confection de dorayaki :) Bravo!

    RépondreSupprimer

Copyright Eugénie Rossi. Fourni par Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.