21 août 2015

Réviser le japonais seul | S'auto-interroger et pratiquer

Une fois qu'on a bien appris la grammaire et le vocabulaire, il faut réviser ponctuellement. L'interrogation surprise reste le meilleur moyen de se souvenir des kanjis et du vocabulaire. Seulement, quand l'entourage n'apprend pas le japonais, c'est peine perdue que de vouloir leur demander de l'aide pour ce genre d'exercice...


Le cahier d'interrogation

C'est une alternative aux cartes de révision que l'on fait souvent lorsqu'on étudie le japonais et qui se composent comme suit :
Comme je n'ai pas envie d'avoir des centaines de cartes volantes, j'ai appliqué le système au cahier et je l'ai simplifié pour ne m'auto-interroger que sur les mots de vocabulaire que j'apprends grâce au Quick mastery of vocabulary N3 Standard 2400 (on dirait vraiment un nom d'aspirateur des années 70...). Voici comment j'ai arrangé mon cahier :

Dans un sens, j'ai le mot en français que je dois donc retrouver en japonais et savoir écrire. Ici, concentrez-vous sur "L'année dernière". Je récite donc sa traduction en japonais, essaie de faire une phrase avec à l'oral. Si j'ai de quoi écrire, je trace le mot, sinon je le trace dans le vide avec un doigt (tout en respectant bien l'ordre de tracé des traits).
Enfin, je tourne la page et relis attentivement la réponse composée des kanjis s'il y en a, de la lecture en kanas, et des phrases d'exemple s'il y en a. Pitié, soyez conciliants, c'est mon premier .gif !


Lorsque je veux varier l'exercice, je retourne mon cahier. Je n'ai donc que le mot en japonais face à moi. Je dois trouver sa lecture s'il est en kanjis, et sa traduction en français. J'essaie de faire une phrase avec puis je tourne la page pour vérifier la réponse. Sur le verso se trouvent la lecture, la traduction et des phrases d'exemple.
Attention, lorsque le cahier est retourné, il se lit dans le sens japonais, soit de droite à gauche !


J'ai ajouté un cache que je place sur la page ouverte pour éviter d'avoir l’œil qui ripe sur l'autre partie.
En plus de se transporter facilement, mon cahier ne va pas essaimer mes fiches de révisions un peu partout.

Les applications d'exercice

Lorsque j'ai abordé la question du vocabulaire, j'ai dépoussiéré un très vieil article (un des premiers du blog en fait) concernant les applis iPhone pour apprendre le japonais que j'aimais bien.
Hormis Japanese, je n'utilise plus que JLPT Study (3.99$, en anglais). Elle ne reprend pas forcément les mots que j'apprends dans mes livres mais elle permet d'élargir mon horizon de vocabulaire.
Cette application est assez laide mais fonctionne bien et occupe lors de longs trajets en transports en commun.

Pratiquer avec des japonais

S'interroger c'est une chose, mais cela ne fait pas travailler la spontanéité. Pour cela, il vaut mieux se jeter à l'eau et pratiquer réellement.
Pour moi c'est assez difficile, j'ai trop peu de temps libre pour être assidue. Tenir une correspondance reste abordable pour moi, même si je ne pratique que l'écrit. Il existe plusieurs façons de correspondre aujourd'hui : par lettre ou par internet. Il suffit de choisir celle que vous préférez. La correspondance par voie postale est celle que je préfère, elle est beaucoup plus intime et personnalisable.

Rejoindre une association franco-japonaise, ou participer à des échanges linguistiques est la meilleure façon de pratiquer l'oral. Si vous habitez Paris, je vous recommande la Yuai association. L'adhésion est plus qu'abordable (20 euros) et beaucoup de japonais participent aux activités proposées par l'association. La Yuai propose des échanges linguistiques tous les mardis et jeudi dans un café du quartier Saint-Michel, mais aussi des cours de japonais bénévoles. La bonne ambiance est garantie. A savoir que l'association est très active concernant l'arrivée des Japonais à Paris. Elle les aide dans plusieurs démarches et leur permet de rencontrer des français passionnés par la culture japonaise, prêts à les intégrer et à passer du temps avec eux. N'hésitez pas à suivre leur page Facebook pour vous tenir au courant de l'actualité de l'association.

Vous aimerez peut-être

4 commentaires:

  1. Je ne savais plus quoi faire de mes innombrables fiches, je vais faire un cahier c'est effectivement une bonne idée. Et par la meme, je vais me renseigner sur la Yuai que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer
  2. Le cahier est en effet une très bonne idée! En ce qui concerne la pratique linguistique, rien ne vaut des amis! Les associations à Paris ne manquent pas et sont en générales assez sérieuses. La correspondance aussi peut donner de très bons résultats, et je suis bien placé pour le savoir :D

    RépondreSupprimer
  3. Rigolo ces gifs ! Si j'ai le courage de dépasser le stade des kanas, je tenterai ta technique !

    RépondreSupprimer
  4. I really liked this part of the article, with a nice and interesting topics have helped a lot of people who do not challenge things people should know.. You need more publicize this so many people who know about it are rare for people to know this... Success for you.....!!!

    RépondreSupprimer

Copyright Eugénie Rossi. Fourni par Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.