19 août 2015

Réviser le japonais seul | Le vocabulaire

Continuons les révisions du japonais en solitaire ! A lire cette phrase, ça ressemble presque à une traversée du Pacifique en radeau... Après la grammaire, abordons maintenant le vocabulaire. J'espère que vous êtes endurants de l'écriture !


Pour le coup, le vocabulaire, je le mémorise vite, et j'apprends toujours les kanjis en même temps. Mais c'est pour ces deux raisons que je prends bien mon temps pour réviser. J'ai découvert une vraie bible du vocabulaire spécial N3 : le Quick mastery of vocabulary "standard 2400". Il y a plusieurs volumes (basic, standard, advanced...), à vous de choisir celui qui vous convient le plus mais le standard me paraissait être un bon compromis. Il est divisé en chapitres comme "le temps", "la famille", "les occasions et événements" etc, et propose une liste très étendue de mots de vocabulaire et de verbes ainsi qu'une phrase d'exemple pour illustrer chaque notion. Les traductions sont en anglais, en coréen et en chinois. Un petit intercalaire rouge permet de masquer les traductions pour s'auto-interroger, c'est astucieux mais ça ne suffit pas forcément (j'y reviens dans le prochain article "s'auto-interroger").



Armée d'un stylo et d'un cahier (différent de celui de la grammaire), je fais des lignes ! Bêtement et simplement ! 2 lignes pour chaque nouveau mot de vocabulaire, puis je réécris 2 fois et lis à haute voix chaque phrase d'exemple.
Il faut être rigoureux car, si vous faites déjà du japonais, vous savez qu'il faut tracer les traits des kanjis dans un ordre précis. Tant que le tracé n'est pas devenu automatique pour ma main, je recommence les lignes. Pour certains je peux faire jusqu'à 6 ou 8 lignes de suite avant d'être à l'aise sans réfléchir. J'ai une très bonne application sur mon iPhone pour apprendre le japonais. J'en avais déjà parlé dans un article spécial "applis pour apprendre le japonais" et j'ai encore envie de la recommander tant elle est bien pensée, utile et bien développée. Il s'agit de Japanese (disponible sur l'appstore en anglais et japonais, au prix de 7,99€). Chaque fiche de kanji propose une animation pour apprendre l'ordre des traits (hyper efficace et lisible), des phrases d'exemple, et des liens vers d'autres mots similaires.


Je me fixe de faire une double page du livre chaque midi de la semaine, lorsque je suis au travail, en fait, soit 1h30 pour 15-20 mots. Au début et à la fin de chaque double page, je réécris tous les mots déjà appris dans cette même leçon (une fois chacun, il ne faut pas exagérer non plus!). Si je m'en souviens, je récite aussi à haute voix les phrases qui leur correspondent. Lorsque j'ai la moindre hésitation, je refais une session de 2 lignes pour le mot mal mémorisé.
A la fin de chaque semaine, je refais un tour d'horizon des chapitres terminés avec le même procédé.

Cela prend beaucoup de temps, plus qu'une simple lecture de mots de vocabulaire dont on pourrait se contenter avec une langue partageant le même système d'écriture que nous, mais je sais que grâce à cela, dans 5 ans, même avec très peu de pratique, je saurai toujours les écrire. Ma main se souviendra du tracé. J'ai appris tous mes kanjis de cette manière depuis la 1ere année de licence et c'est grâce à cette méthode que presque 10 ans après, je peux encore écrire facilement les kanjis de base. On ne va pas se mentir, certains passent à la trappe, mais ce ne sont pas forcément les plus compliqués !

Les petits tips de la fin
Je ne fais jamais de dessins en apprenant le vocabulaire, car je dois vraiment associer le tracé du kanji avec le mot. Dans ces révisions, faire des gribouillis court-circuiterait ma mémoire de la main.

Comme j'écris à ma correspondante le plus possible en japonais, j'essaie d'utiliser les mots que j'apprends dans mes lettres. Cela oriente parfois la discussion, quand par exemple j'essaie de placer 下旬 (gejûn - les 10 derniers jours du mois) dedans, mais c'est un bon exercice ! D'ailleurs, lorsque j'avais prospecté pour mon Wwoof, ce mot s'est avéré très utile puisqu'il concernait justement les 2 semaines de Septembre que je voulais prendre pour aller au Japon. Cela m'a permis d'être précise sur le créneau de Wwoof que je proposais dans mes mails.
Lorsque je ne comprends pas une nuance entre 2 mots, je n'hésite pas à demander à ma correspondante. Parfois elle sait me répondre, parfois non, et dans ces moments-là je me dis que je peux bien utiliser l'un ou l'autre, cela n'aura que peu d'importance. Ca détend !


Vous aimerez peut-être

4 commentaires:

  1. Une méthode qui demande beaucoup d'investissement et de temps! Je voue une certaine admiration aux personnes qui en sont capable. De mon côté, j'ai plutôt une mémoire auditive, j'ai besoin d'entendre les mots pour les retenir... ceci dit, ça n'aide pas pour le tracé des kanji ... ahaha

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ! Merci beaucoup pour tes conseils très utiles !
    Je fais une année universitaire en échange au Japon dès septembre, et donc je cherche des livres utiles pour consolider mon niveau.
    J'ai une question un peu idiote, peut-être : les deux livres par rapport au JLPT N3 que tu cites, celui de vocabulaire et celui de grammaire, sont bien édités au Japon au départ ? Je veux dire que je pourrais facilement les acheter au Japon, plutôt que d'acheter à Junku ? Ce sera ça de moins dans les valises, et ça sera sans doute moins cher. :)
    Merci d'avance et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour !
    Désolée mais je n'ai pas ton prénom vu que tu es "anonymous"!
    Ce n'est pas une question stupide car je ne l'ai pas précisé mais effectivement les 2 livres que j'ai cités, le nihongo sômatome et le quick mastery sont bien édités au Japon à l'origine. Tu pourras donc les trouver sans peine sur place. Ce sera moins lourd et surtout moins cher pour toi ;)

    Je te souhaite de passer une merveilleuse année sur place !

    RépondreSupprimer
  4. C'est encore moi ! :D
    Merci beaucoup pour ta réponse rapide et tes renseignements. C'est gentil ! ♥ Je vais donc voir ça sur place. ;)

    RépondreSupprimer

Copyright Eugénie Rossi. Fourni par Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.