17 sept. 2013

Voyage au Japon | L'itinéraire 2013


Ca y est le billet d'avion est acheté ! 


En vrai, je l'ai depuis le jour de mon départ au Pérou. La classe un peu, non ? Nous partons avec British Airways, du 10 Octobre au 10 Novembre pour 690€ par personne. C'est un peu plus cher que prévu mais les British moins chers partaient à 5h du matin de Paris et de Tokyo,  il aurait dont fallu ajouter le prix des taxis et ce serait revenu au même. Quant aux billets Aeroflot - oui j'ai vraiment songé à REvoyager avec eux - coutaient environ 550€ sur les moteurs de recherches mais augmentaient subitement de 100€ au moment de payer. Je veux bien voyager low cost, mais à 40€ de différence, je préfère assurer mon petit confort. J'ai déjà donné avec Aeroflot, rien de tragique, je suis même toujours bien vivante, mais un certain inconfort doublé d'une mauvaise ambiance font qu'on les choisit s'il y a vraiment une grosse économie à faire.

Il s'agit maintenant d'arrêter nos villes target. C'est un sacré travail puisque nous nous sommes rendu compte que certains endroits étaient une véritable torture pour les méninges de l'optimisation.



Le plan de départ

  • Arriver à Tôkyô et y flâner quelques jours, manger des tonkatsu dans le petit resto de Kinshichô que nous aimons tant. Tenu par un couple de petits vieux trop mignons, pas cher et super bon, il a contribué à notre obsession du tonkatsu en France. Nous verrons s'ils se souviennent de nous 4 ans après (nous n'y croyons pas vraiment). Mais aussi faire du baseball sur les toits de Kabukichô en plein milieu de la nuit. 
  •  Voir les amis expatriés à Niigata, et les copines rencontrées lors de mon voyage d'un mois avec Isart Digital. On ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup plus à faire dans cette ville.
  • Chasser le kappa et apprendre des légendes oubliées à Tôno. Si possible apprendre le domptage de tanuki. Je dois penser à emmener un kit spécial appât pour en attirer le plus possible.
  • Aller communier avec les milliers de chats dans l'île de Tashirojima. Faire le tour du patelin pour essayer de comprendre leur système de castes. Existe-t-il des yakuzas parmi les chats errants ?
  • Rester 4 jours à Kyôto et louer des vélos pour arpenter la ville. Méditer sur les rochers au milieu de la rivière Kamo-gawa. Surtout éviter de remanger du Tanuki Udon là bas car il n'y a rien de plus dégueulasse!
  • Petit détour à Osaka un midi pour manger des takoyaki dans la rue. Rien d'autre ne nous attire particulièrement dans cette ville alors traçons notre route !
  • Trouver des pelles et aller creuser notre onsen personnel à Hongu. Faire trempette jusqu'à satiété, et éviter l'hôtel le plus kitsch du monde : l'Urashima Hostel (admirez donc son design de paquebot échoué et ses chambres décorées avec goût).
  • Filer à Fukuoka pour remanger au râmen stadium, regarder les jolies filles et les beaux garcons, car visiblement ils sont tous regroupés là bas !
  • Goûter les karukan de Kagoshima, et vérifier si les cendres du volcan se répandent sur la ville, comme dans un de mes films préférés : I wish dont j'ai déjà parlé ici
  • Se perdre dans la vallée d'Iya, en voiture, et apprendre le langage des animaux sauvages du Shikoku (nous sommes certains qu'ils ont un accent peu consensuel).
  • Visiter Gunkanjima, l'île abandonnée à côté de Nagasaki. A voir si nous faisons le tour officiel ou si nous arrivons à soudoyer un brave pêcheur pour nous y emmener en douce à l'aube.
  • Retourner à Tôkyô à la fin du JR pass et trainer dans cette grande ville à la recherche du promeneur de légumes fou et du power ranger super serviable.
Ca c'était l'ambition du début, mais force a été de constater qu'on ne pourrait pas tout faire. 

You shall not pass

1ere vague d'élimination

  • L'île de Tashirojima est un vrai casse-tête à rejoindre et nous forcerait à passer une nuit dans des hôtels bien trop chers pour y arriver à une heure décente. Après 2 longues heures de bonne volonté, l'élimination a été fatale.
  • Niigata est aussi passée à la trappe. Les hôtels nuls à prix fous nous ont calmés, sans compter le fait qu'il n'y a absolument rien à y faire, si ce n'est attendre que les amis à voir finissent leurs cours, leurs baitos ou leur travail. Tout ca pour une soirée conviviale, c'est un peu compliqué. Rayée de la liste, avec un petit pincement au coeur.
  • Pour le moment, la vallée d'Iya est elle aussi éliminée, trop galère sans voiture, et voiture trop coûteuse. A voir si nous avons un long créneau à la fin de l'organisation. 

Mais on a de la suite dans les idées

  • Rendre visite à Tama, le premier chat chef de gare de Kinokawa ! Vous ne rêvez pas, nous avons découvert son existence en arpentant les blogs au sujet de l'île aux chats. Heureusement que le JR Pass est illimité, sinon ca ferait cher la blague...
  • Visiter les temples du Mont Koya, se recueillir devant la tombe des termites et chasser les fantômes dans le grand cimetière à la tombée de la nuit (vers 18h et des bananes si je ne m'abuse, c'est tout de suite moins dark). Nous voulions aussi dormir chez les moines et faire la prière du matin, malheureusement c'est vraiment hors de prix : autour de 100€ par personne, tout ca pour avoir froid pendant la nuit ! Je l'ai fait au Pérou pour la gentille somme de 10€, merci.
  • S'enterrer dans le sable à Ibusuki. C'est une variante du onsen, et ca a l'air rigolo et agréable. Je crois qu'on aime bien creuser!
  • Découvrir le parc naturel de Kirishima, et son volcan. Je manque encore d'informations là-dessus.


Ca fait quand même pas mal de choses à voir, quelque peu hors des sentiers battus. Il faut dire que pour le 5e voyage au Japon, j'ai envie de découvrir autre chose que des temples, des quartiers geeks, de jouer encore et toujours sur la corde "entre tradition et modernité" et j'en passe. Ce voyage ne sera pas totalement dépourvu de monuments célèbres puisque je vais me rendre à Nikkô pour la 1ere fois, revisiter quelques lieux très forts de Kyôto comme le Fushimi Inari et découvrir ceux que je n'ai pas fait lors de mes précédentes visites. On a toujours des choses à apprendre, n'est-ce pas ?

Et je me reserve ce petit plaisir pour la fin : je suis tombée sur un article très interessant hier en cherchant "Japan off the beaten path". Voici le paragraphe qui a retenu mon attention.

"Get on a train. Get off at any station which connects to another line. Ride that train for a number of stops equivalent to your age divided by three. Get off, and see where you are. No matter how uninteresting that place may look, spend a day there. Wander, get lost, get into a difficult looking but ultimately hilarious scrape involving someone’s cocker spaniel. Do anything, as long as you don’t plan it.An alternative to this, if you think your Japanese is up to it, is to go to a ticket counter at your local station, ask for a ticket, and when asked `where to?`, just say `wherever you recommend`. The look of shock on the assistant’s face will be quite special."
Chose que je compte bien faire en effet, sur 2 ou 3 jours à la fin du JR Pass, car il faut toujours pouvoir se faire surprendre par son voyage.

Si certains parmi vous ont des endroits loufoques à m'indiquer, n'hésitez pas, vous ferez mon bonheur ! Légendes urbaines, chasse au dahu, nourriture effroyable, je prends tout !

Vous aimerez peut-être

8 commentaires:

  1. De beaux objectifs en perspective! Je vous souhaite d'en réaliser un maximum. En espérant que l'un d'entre vous ne soit pas obligé de se sacrifier pour envoyer la biche au fond des eaux! Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Mais ce sont des idées géniales !! Avez-vous pensé à aller dans la ville des Ninja et suivre une formation accélérée ? Je ne sais plus le nom de cette ville, mais c'est mon rêve

    RépondreSupprimer
  3. Si vous gardez Tashirojima sur votre liste, une piste pour comprendre les castes de chats: La bande des matous blancs et dodus semblent être les super-chefs yakuza de l'île entiére. Ils squattent la cour d'une maison en haut d'une petite rue en pente.
    ( Et sinon, les gérants du camping sont super sympas, allez y faire un tour si vous avez l'occasion !)

    RépondreSupprimer
  4. Oups, forcément, quand on commente avant de lire tout l'article, on se plante - je viens de voir que vous avez éliminé Tashirojima - en effet, je confirme, même en habitant à Tokyo, organiser un voyage à Tashirojima, c'est tout un périple ( pour nous ce fut bus de nuit + train + bateau-ki-y-en-k-1-par-jour >__< )
    Mais le résultat presque-final de votre itinéraire m'a l'air bien chouette, たのしみ, comme on dit par là-bas !

    RépondreSupprimer
  5. Delphine > Forcément ce sont les mieux nourris qui sont en haut de l'echelle sociale, comme toujours !
    Malheureusement nous sommes mal partis pour garder Tashirojima. Mais j'essaierai de trouver un endroit un peu cousin. Je demanderai au chat chef de gare de nous donner des pistes.

    Fab > Merci pour ton commentaire ! Nous saurons rester vivants malgré la biche gardienne sacrée.

    Kuro > Une ville ninja ! Je n'y avais meme pas pensé. Je vais me renseigner. Mais si ce sont de vrais ninjas, on ne devrait pas les trouver facilement sur internet...

    RépondreSupprimer
  6. Waouw, ça laisse rêveur! Votre programme a l'air génial.
    J'aimerais tellement retourner au Japon. Peut-être l'année prochaine!
    Célestine :)

    RépondreSupprimer
  7. Quel joli programme ! moyennant un petit supplément de bagage, tu veux pas n’emmener avec toi... je te promet que je me ferai toute légère !
    Hihi (=^v^=)
    Blague à part, c'est un très joli programme. J'espère que vous aurez le temps de voir un maximum de choses.
    Passe une très belle soirée Eugénie et plein de bisous (=^v^=)

    RépondreSupprimer
  8. Celestine > quand j'irai dans les highlands, tu seras peut etre en train de préparer un voyage au Japon !

    Cathy > D'accord, je comptais emmener un sac vide pour le retour, mais tu sais qu'on n'a le droit qu'a 23kg ? (... hihihi)

    RépondreSupprimer

Copyright Eugénie Rossi. Fourni par Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.